Expositiontemporaire

Le folklore belge dans tous ses états !

Le Centre d'interprétation du Patrimoine fossois et régional prendra des allures de dressing de luxe pour accueillir le célèbre Ket de Bruxelles. Le folklore belge se laissera découvrir au gré de 20 costumes issus de la prestigieuse garde-robe de Manneken-Pis.

À découvrir : le Chinel de Fosses-la-Ville, le Molon de Namur, saint Georges de Mons, le Noiraud de Bruxelles, Tchantchès de Liège, l'échasseur de Merchtem et bien d'autres… ReGare sur Fosses-la-Ville vous promet un tour d'horizon haut en couleur du folklore belge.

Et pour l'occasion, une sélection des poupées de Lilette Arnould prendra ses quartiers à ReGare sur Fosses-la- Ville pour le plus grand plaisir des petits et des grands.

Manneken-Pisle célèbre Ket de Bruxelles

La mention la plus ancienne relative à l'existence d'une fontaine dite daerdmennekenpist (« là où l'enfant fait pipi »), au coin des rues de l'Étuve et du Chêne, apparaît dans un document administratif de 1451 relatif au réseau des fontaines publiques bruxelloises. C'est, fort probablement, à partir du 13e siècle que les autorités bruxelloises font aménager sur leur territoire des fontaines afin d'approvisionner en eau potable une population grandissante. Celle du Manneken-Pis est mise en place dans la première moitié du 15e siècle. Et c'est très tôt qu'elle devient chère au coeur des Bruxellois.

Une garde-rogede plus de 1000 costumes

Fort apprécié jusqu'au 18e siècle, le thème de l'enfant urinant est couramment utilisé par les artistes et se retrouve également dans la peinture, la sculpture ou la gravure, où il est souvent associé aux mythes de Bacchus, d'Actéon ou des Trois Grâces.

En 1619, l'aménagement de la fontaine est renouvelé : colonne, bassin et sculpture sont remplacés. C'est très probablement à ce moment-là que la fontaine est aménagée sur son emplacement actuel, en retrait de la chaussée.

Les autorités bruxelloises commandent au célèbre sculpteur, Jérôme Duquesnoy, un nouveau Manneken- Pis en bronze. L'artiste réalise un putto typiquement baroque à la fois tendre et musclé, au sourire mystérieux.

En 1965, suite à un vol, c'est une copie de la statue qui est installée à la fontaine. La statuette originale est brisée en deux : pieds et chevilles restent fixés sur le socle tandis que le haut du corps est subtilisé. Cette disparition provoque une vive émotion dans la population au point qu'un commerçant de la rue de l'Étuve ouvre un registre de condoléances. L'année suivante, suite à un appel anonyme, la partie de la statuette volée est repêchée dans le canal Bruxelles-Charleroi. Les deux morceaux de la sculpture sont depuis lors conservés à la Maison du Roi à Bruxelles. La statue est restaurée en 2003.

En 1975, un arrêté royal classe « l'ensemble formé par la statue de Manneken-Pis, la fontaine et la grille qui l'entoure » comme monument « en raison de sa valeur historique et artistique ». On retrouve la preuve la plus ancienne d'un habillage dans le tableau « Le Triomphe d'Isabelle » (épouse de l'archiduc Albert des Pays-Bas méridionaux pour le compte du roi d'Espagne) peint en 1616 par le peintre de cour Denis van Alsloot. Manneken-Pis y est représenté costumé en berger-bourgeois. Ce costume est-il le premier jamais offert à Manneken-Pis ? Rien ne permet de le dire. Si on ne connait pas la personne à l'origine de l'habillage de la statue pour certaines occasions, on connait la source d'inspiration : la pratique de dévotion qui se développe au 15e siècle dans l'Europe catholique pour l'habillage de statues religieuses (Vierge Marie et enfant Jésus)lors des grandes fêtes religieuses.

En 1756, première nomination connue d'un habilleur pour Manneken-Pis, fonction officielle qui existe toujours. L'habilleur est alors chargé d'habiller et de déshabiller la statue. Un inventaire indique que la garde-robe est alors constituée de trois costumes avec chemises en dentelle, cravates, gants et chapeaux.

Le 4 février 2017, le nouvel espace muséal la GardeRobeMannekenPis est inauguré.

un tour d'horizon haut en couleurdu folklore belge